"Nous cheminons vers une pastorale plus personnalisée"

Le 11 mars l'Organisation mondiale de la santé (OMS) qualifiait la COVID-19 comme une pandémie. Comment cette crise a-t-elle changé notre manière de vivre et notre relation à Dieu et aux autres? Témoignage de Claude Maillard, 76 ans, prêtre missionnaire retraité encore actif

Comment avez-vous vécu ce temps de confinement ?

J'ai bien vécu ce temps de confinement, grâce à mes confrères et aussi nos proches voisins qui sont épatants.

En quel mesure le Coronavirus a changé votre mission ?

Nous nous cheminons vers une pastorale plus personnalisée, domestique. Moins formaliste.
Les liens nouveaux de proximité se sont noués ou renoués.
J'ai pu garder des liens étroits avec les gens de notre quartier, par téléphone, et le soir 21h. aux fenêtres pour la solidarité avec les personnels de santé ...

De quel manière cette période a transformé votre relation avec Dieu ? Et avec les autres ?

Du temps m'a été offert ainsi pour me connecter avec moi-même, plus de temps pour la méditation, la prière, la marche.