Assemblées de la CEC et de la CMP: budgets 2020

Réunis en assemblées le 14 décembre 2019, à Fribourg, les délégués de la Corporation ecclésiastique cantonale (CEC) et ceux de la Caisse de rémunération des ministères paroissiaux (CMP) ont approuvé leur budget 2020 respectif. Le Conseil exécutif a présenté son programme de législature qui se résume en 4 mots : numérisation, simplification, communication et relation.

Les délégués de la CEC ont approuvé à l’unanimité le budget 2020, qui présente un total de charges CHF 11'700’215.00. L’excédent de charges de CHF 7'147'998.30 représente le 13 % de ses ressources fiscales, soit un dépassement de 0.5 % du frein aux dépenses. Suite aux explications de la Commission de gestion, l’Assemblée de la CEC a approuvé cette augmentation pour l’année 2020. La Commission de gestion par son président, Jean-Pierre Jaquet note que le Conseil exécutif et les Vicaires épiscopaux doivent comprendre que l’étude sur «une profonde restructuration des services est à considérer comme un processus d’amélioration continue. Ils doivent trouver des solutions pour créer davantage de synergies entre les services, sans pour autant accroître les charges, car les capacités financières des paroisses vont en diminuant.»

Dans son rapport, le Conseil exécutif a présenté les principaux éléments responsables de ce dépassement. Le Conseil exécutif et les Vicaires épiscopaux ont décidé d’octroyer aux agents pastoraux laïcs et au personnel administratif un palier salarial en 2020. Ce palier représente un surplus de CHF 87'000.00, mais il correspond à une obligation réglementaire. Aucune revalorisation des salaires n’avait été accordée l’année dernière ni même en 2015, 2016 et 2017. Il n’y aura cependant pas d’indexation des salaires, en raison de la stagnation de l’indice des prix à la consommation.
Il y a des engagements de personnel au Service de la communication et au vicariat épiscopal germanophone. Une subvention supplémentaire a été accordée à CARITAS Fribourg pour l’engagement temporaire de personnel pour des tâches opérationnelles. Il y a aussi un renforcement du Service des aumôneries des hôpitaux et EMS. À la suite de transferts de tâches, la contribution à la RKZ (Conférence centrale catholique romaine, instance de paiement pour les tâches nationales et supra-diocésaines) a augmenté. Il faut également noter un recul du montant de la cession de l’impôt à la source. Le Conseil exécutif rappelle que, sur la totalité du montant du dépassement, CHF 150'000.00 sont limités à l’exercice 2020.

Le Conseil exécutif a présenté pour la seconde fois un budget d’investissement. Ce budget a été approuvé par les délégués. Il prévoit un crédit d’investissement de CHF 40'000.00 pour l’achat d’un logiciel de saisie du temps de travail.

CEC+CMP_AG_12-2019_4.jpg
Jean-Pierre Jaquet, président de la Commission de gestion et le présiduum de l'Assemblée

Numérisation, simplification, communication et relation

Patrick Mayor, président du Conseil exécutif, a présenté le programme de législature de ce dernier. Il se résume en quatre mots: numérisation, simplification, communication et relation. «Ces mots nous guideront durant toute la législature», assure Patrick Mayor. Le Conseil exécutif désire améliorer les outils spécifiques au niveau de la comptabilité et de la gestion de la communication avec les paroisses. Un guichet virtuel devrait notamment voir le jour. Le site internet va subir une refonte complète. Cette législature verra l'accomplissement des développements pour le programme des registres paroissiaux. Que ce soit la réunification des comptes ou la refonte du site internet, l’objectif principal du Conseil exécutif est la simplification des procédures de travail et des interactions à tous les niveaux. Il souhaite améliorer la collaboration entre les organes administratifs et pastoraux.

Les délégués ont par ailleurs, élu Maître Jacques Piller président de la Commission juridictionnelle. Maître Piller et André Essono, nouveau délégué au sein de l’Assemblée, ont été assermentés.

CEC+CMP_AG_12-2019_1.jpg
Maître Jacques Piller et André Essono

Sorties d’Église

Christian Bussard, membre du Conseil exécutif et de la commission spéciale sur les Sorties d’Église, a présenté les conclusions de ladite commission. Celle-ci propose la création du poste de «préposé» aux sorties d'Église dans les paroisses ou dans les unités pastorales. Ce dernier devra être à l'écoute des personnes qui en font la demande afin de cerner les raisons qui poussent la personne à sortir de l'Église et trouver les paroles et les actions qui inciteront la personne à demeurer dans la foi, respectivement dans l'Église. En relation avec cette démarche, les documents administratifs devront être mis à jour et une contribution financière équitable définie pour les cas de sortie dite partielle de l’Église (sortie de la Corporation).

Assemblée de la CMP

En première partie de matinée, les délégués de la Caisse de rémunération des ministères paroissiaux (CMP) ont approuvé à l’unanimité leur budget 2020. Ce dernier prévoit un excédent de produits de CHF 10'619.41 pour des charges de CHF 13'770'244.40. Le Conseil exécutif et les Vicaires épiscopaux ont décidé d’octroyer aux agents pastoraux laïcs un palier salarial en 2020. Ceci correspond à un montant de CHF 78'000.00.

Au 1er janvier 2020, l’effectif du personnel au service de la pastorale sera composé de 55 prêtres (tout comme en 2019) et de 102 laïcs (contre 99 en 2019). Les postes occupés par les prêtres représenteront 44.3 équivalents plein temps (EPT) (contre 44.4 EPT en 2019), alors que ceux occupés par les laïcs seront de 58.34 EPT (contre 55.95 EPT en 2019). Les prêtres retraités sont au nombre de 50 (ils étaient 45 en 2019). Ces modifications globales de personnel amènent une augmentation des charges de facturation aux paroisses de CHF 697’662.61.

CEC+CMP_AG_12-2019_3.jpg