Assemblées CEC et CMP du 2 mai 2015

Les Assemblées de la Corporation ecclésiastique catholique (CEC) et de la Caisse de rémunération des ministères paroissiaux (CMP) ont approuvé leurs comptes 2014. Les délégués ont siégé le 2 mai 2015 à la salle paroissiale du Christ-Roi à Fribourg.

En début de matinée, les délégués ont approuvé les comptes 2014 de la Caisse de rémunération des ministères paroissiaux (CMP), exposés par Urs Jost, responsable au sein du Conseil exécutif du financement des ministères paroissiaux. Les comptes 2014 présentent un résultat positif de 178'441.45 francs pour un chiffre d’affaires de 12'897’275.95 francs.
M. Jost relève que ce résultat positif s’explique principalement, par des recettes venant des paroisses qui ont à leur service un prêtre au bénéfice de rentes AVS et LPP et qui versent à la CMP un plein salaire alors que cette dernière n’utilise qu’une partie de ces recettes. La différence est destinée à compléter le revenu des prêtres âgés, sans activité. Dans son rapport le Conseil exécutif note que la participation des autres cantons à ces compléments de revenu pour les prêtres âgés est en augmentation.
Sur proposition de la Commission de gestion, la somme de 175'000 francs a été mise en réserve pour diminuer les contributions paroissiales 2016. Le solde de 3'441.45 francs a été versé en augmentation des fonds propres. Par ailleurs les membres de l’Assemblée ont approuvé le rapport de gestion du Conseil exécutif pour l’année 2014.

AG_CEC+CMP_02052015(VBenz) (14).jpg

Une meilleure gestion financière

En seconde partie de matinée, les délégués de la Corporation ecclésiastique catholique (CEC) ont approuvé les comptes 2014 de la CEC décrits par Patrick Mayor, responsable des finances au sein du Conseil exécutif. Les comptes 2014 présentent un excédent de produits de 65'825.32 francs pour un total de charge de 10'121'389.33 francs. L’assemblée a affecté 32’900 francs au fonds encourageant la fusion des paroisses. La somme de 7'000.- francs est mise en réserve pour les locaux du Vicariat et de l’administration de la CEC. La somme de 25'000.- francs est un versement supplémentaire à la contribution accordée à l’évêché pour l’année 2014. Le solde de 925.32 est versé en augmentation des fonds propres.
Dans son rapport la Commission de gestion constate qu’une des raisons de ce résultat positif fut le suivi rigoureux du budget tout au long de l’année. «Les efforts qui ont été faits pour permettre aux responsables des dicastères et des services pastoraux de contrôler les dépenses et, le cas échéant, de les ajuster vont dans le bon sens.», note la Commission de gestion. Confiante, elle relève que les efforts mis en place par le Conseil exécutif faciliteront une meilleure transparence comptable et à l’avenir un meilleur suivi budgétaire. «Cela nous aidera à mieux maîtriser l’évolution des coûts de la CEC tout en donnant à nos services pastoraux les moyens pour assumer leur mission.»

Postulats Rauber

Le délégué Berthold Rauber a proposé une modification des articles 67 à 70 du Règlement de l’Assemblée de la CEC. Il suggère l’élection tacite lorsqu’il n’y a qu’une candidature pour un poste. Le but visé par le postulat de Berthold Rauber est d’alléger les procédures d’élections à l’Assemblée des délégués, principalement lors du renouvellement de toutes les autorités de la CEC, lorsque l’élection ne comporte qu’un candidat pour un seul poste. Le Conseil exécutif souligne que la proposition Rauber ne viole pas la démocratie. Dans son rapport, il suggère de maintenir le scrutin secret pour les élections du Président de l’Assemblée et du Président du Conseil exécutif, même s’il n’y a qu’un seul candidat. Le Conseil exécutif constate également qu’il se peut qu’une partie des membres souhaite néanmoins soumettre au scrutin secret ces élections; cette possibilité doit aussi leur être offerte.
Au mois d’avril 2014, le délégué Berthold Rauber a déposé une seconde motion demandant que les procès-verbaux des Assemblées ne soient plus que des procès-verbaux de décisions. Le Conseil exécutif estime que les procès-verbaux doivent refléter l’intégralité des propos de l’Assemblée. «En effet, l’Assemblée est un parlement qui se prononce sur des projets de règlement, sur des budgets et des comptes, ainsi que sur d’autres objets importants dont les décisions reposent sur des appréciations objectives des membres qu’il s’agit de retranscrire fidèlement, car toutes ces décisions sont susceptibles de recours.» L’Assemblée ayant approuvé les rapports du Conseil exécutif au sujet des deux postulats de Berthold Rauber, ce dernier est invité à proposer des modifications formelles du Règlement de l’Assemblée concernant ces deux sujets.

AG_CEC+CMP_02052015(VBenz) (2).jpg
Assermentation de Thérèse Julmy et Barbara Francey, nouvelles déléguées au sein de l'Assemblée de la CEC

Plus de transparence dans la comptabilité

Les délégués ont approuvé le rapport de gestion du Conseil exécutif pour l’année 2014. Georges Emery, président du Conseil exécutif, souligne divers points du rapport de gestion. «Le Conseil exécutif entend amener plus de transparence dans la comptabilité de la Corporation cantonale grâce à de nouveaux plans comptables. Avec la collaboration des Vicaires épiscopaux, il mène une réflexion sur les besoins en pastorale dans le canton afin de pouvoir faire face à la réduction des recettes fiscales.» Georges Emery affirme que cette réflexion en cours aura déjà des incidences sur le budget 2016. Le président du Conseil exécutif relève que de nombreux conseillers paroissiaux démissionnent en cours de la législature. De ce fait le Conseil exécutif souhaite intensifier son aide pour les fusions de paroisses qui devraient normalement suivre les fusions de communes.
Les délégués ont en outre accepté de modifier la compétence propre de décision du Conseil exécutif sur les dépenses et les transactions financières ou juridiques. La limite de cette compétence est fixée à 50'000 francs par année.
Thérèse Julmy, représentante des mouvements et Barbara Francey, représentante des agents pastoraux laïcs ont été assermentées. Thérèse Julmy remplace Annette Wicht et Barbara Francey succède à Laurent Ernst.

Véronique Benz