Assemblées de la CEC et de la CMP: comptes 2017 approuvés

Les Assemblées de la Corporation ecclésiastique catholique (CEC) et de la Caisse de rémunération des ministères paroissiaux (CMP) ont approuvé leurs comptes 2017. Les délégués des deux assemblées ont siégé le 9 juin 2018 à la paroisse du Christ-Roi à Fribourg.

Les délégués de la Corporation ecclésiastique catholique (CEC) ont approuvé les comptes 2017. Ces derniers présentent un excédent de recettes de CHF 299'920.58 pour un total de charges de CHF 11'254'158.12. L’excédent de produits est dû, d’une part, à des recettes supplémentaires et, d’autre part, à des économies importantes, ceci malgré des dépenses supplémentaires dues notamment au déménagement.

Le Conseil exécutif, en accord avec les Vicaires épiscopaux, a proposé de verser une partie de cet excédent, soit la somme de CHF 34’000.00 à la Conférence centrale catholique romaine (RKZ). En effet, lors de l’élaboration du budget 2018, le Conseil exécutif n’avait pas pu accéder à la demande de la RKZ d’une subvention de CHF 664’000.00. Il avait cependant fait mention que si le résultat des comptes 2017 le permettait, cette subvention serait complétée.
Sur le reste de l’excédent, la somme de CHF 265'000.00 sera portée en déduction des contributions paroissiales en 2019. Le solde de CHF 920.58 est versé en augmentation des fonds propres.

Proposition de la Commission de gestion: étude du frein aux dépenses

L’Assemblée a décidé de reporter le traitement du projet de décret du Conseil exécutif relatif à la motion Buchs sur le taux de frein aux dépenses. Ce décret sera en effet examiné dans le cadre du futur règlement sur les finances dont les premiers travaux d’un groupe de travail viennent d’ailleurs de débuter. Il s’agira notamment de rédiger un nouvel article 71 du Statut ecclésiastique sur cet essentiel taux de frein aux dépenses qui est déterminant dans le calcul des contributions demandées aux paroisses pour financer les missions de l’Église catholique dans le canton de Fribourg.

Philippe Ding a été assermenté en remplacement de François Nguyen.

Dans les divers, compte tenu de l’absence du président du Conseil exécutif fêtant son 70e anniversaire, Patrick Mayor le vice-président, responsable des finances, a rappelé l’imminente venue du pape à Genève le 21 juin prochain. Cette venue va engendrer des frais pour lesquels le diocèse va vraisemblablement devoir contribuer; Patrick Mayor informe par-là que les membres de l’Assemblée pourraient être prochainement sollicités pour financer cette visite papale.

CEC_juin_2018_01.jpg

Caisse de rémunération des ministères paroissiaux

 

En début de matinée, les délégués ont approuvé les comptes 2017 de la Caisse de rémunération des ministères paroissiaux (CMP). Ces derniers présentent un excédent de recettes de CHF 90'328.31, ceci sur un total des charges de 13,4 millions de francs.
Les délégués ont approuvé la proposition du Conseil exécutif de verser un montant de CHF 70'000.00 au fonds d’aide des prêtres retraités. En effet, à la suite de l’entrée en vigueur du nouveau statut financier des prêtres, un fonds de transition destiné à améliorer la prévoyance des prêtres les plus touchés par la suppression de la (RMG) Rente Minimum Garantie doit être constitué. Ce fonds se monte à CHF 1'000'000.00. La contribution par canton a été répartie selon la clef de répartition RKZ. La participation fribourgeoise se monte ainsi à CHF 329'000.00. Un montant de CHF 20'000.00 est mis en réserve pour diminuer les contributions paroissiales de 2019. Le solde de CHF 328.31 est versé en augmentation des fonds propres.

Dans son rapport, le Conseil exécutif note une légère baisse du nombre des prêtres (56) en activité par rapport à 2016 (60). Au 31 décembre 2017, les personnes suivantes étaient rémunérées par la CMP dont, pour certaines, à titre fiduciaire: 56 prêtres en activité (12 prêtres âgés de 68 à 75 ans); 46 prêtres retraités (4 prêtres sont décédés en cours d’année); 100 laïcs, dont 3 en formation au 31 décembre 2017; 8 aides de cure; 28 secrétaires interparoissiales et 52 catéchistes, dont 30 pour la partie alémanique.