Journée de formation des conseillers paroissiaux

La première journée de formation pour les membres des conseils de paroisse a eu lieu samedi 14 septembre 2013, à la salle paroissiale de Saint-Pierre à Fribourg. Une quarantaine de participants ont découvert les structures autant administratives que pastorales de l'Eglise catholique dans notre canton.

Formation_conseillers_paroissiaux_14092013(VBenz)(11).jpg

Une première partie de la matinée a été consacrée à la présentation de l'organisation de l'Eglise catholique. Jean-Paul Brügger, président du Conseil exécutif de la Corporation ecclésiastique, explique le système dual en vigueur dans notre pays. «Cette séparation entre la hiérarchie de l'Eglise, soit d'un côté la Conférence des évêques suisses, les diocèses et les paroisses et de l'autre la Conférence centrale catholique romaine, les corporations ecclésiastiques cantonales et paroissiales est une originalité dans l'Eglise universelle.»
«Si vous êtes membre d'un Conseil de paroisse d'abord, c'est d'abord à cause de votre baptême. C'est un engagement d'Eglise, dont la base principale est la foi.», constate Mgr Rémy Berchier, vicaire épiscopal pour la partie francophone du canton de Fribourg. «Mais qu'est-ce que la foi? Bienheureux, celui qui arrive à définir la foi avec précision. Avoir la foi veut dire croire, donner son cœur ou sa confiance.» 
Les structures administratives et pastorales sont au service de la mission de l'Eglise. Mgr Rémy Berchier, rappelle les quatre piliers de cette mission: «Le premier: l'annonce de la foi est la tâche de tous les baptisés. Les laïcs sont appelés par Dieu pour travailler comme des ferments à la sanctification du monde. Le second pilier est la liturgie, qui comprend spécialement la célébration des sacrements. A travers les sacrements, nous sommes invités à apporter Dieu aux hommes, et les hommes à Dieu. La communion, donc l'unité est le troisième pilier. Cette mission puise ses racines chez saint Paul. Cette communion concerne l'unité au sein des paroisses, de nos conseils, du diocèse et au monde. C'est également une ouverture au monde et à l'œcuménisme. Le dernier pilier est la diaconie. Dans vos paroisses, il est indispensable de maintenir une part du budget pour la diaconie.» Le vicaire épiscopal développe les différentes instances pastorales au niveau du diocèse et du vicariat fribourgeois. Après la partie ecclésiale, c'est la partie ecclésiastique qui est dévoilée.
Pour expliquer l'organisation de la paroisse, Georges Emery, membre du Conseil exécutif, se réfère à trois documents: le Statut ecclésiastique de l'Eglise catholique dans le canton, le Règlement sur les paroisses et le Règlement concernant l'exercice des droits politiques ecclésiastiques. Il expose également le rôle du conseiller et de la conseillère de paroisse. Le but de ces journées de formation est de permettre aux conseillers paroissiaux, et particulièrement aux nouveaux conseillers paroissiaux assermentés le printemps dernier, de mieux comprendre la structure et la vie de notre Eglise afin d'être pleinement à son service par leur engagement, leurs compétences et leur foi.
Véronique Benz