Nouvelle dynamique au Vicariat

Après presque trois ans à la tête du Vicariat épiscopal pour la partie francophone du canton de Fribourg, l’abbé Jean Glasson a décidé de procéder à différents changements dans la structure et le fonctionnement de la pastorale catégorielle. Une nouvelle dynamique se met en place dès la rentrée pastorale 2020.

La structure actuelle des différents services pastoraux s’est mise en place petit à petit au cours du temps. Depuis quelque temps déjà, le vicaire épiscopal, en lien avec les responsables des services, réfléchissait à une réorganisation des services plus apte à répondre aux défis d’aujourd’hui.

L’abbé Jean Glasson a décidé de s’adjoindre, dès l’automne, un Conseil du Vicariat. À côté du Conseil pastoral cantonal, du Conseil des services et de la Conférence des doyens, cette instance aidera le vicaire épiscopal dans ses options et ses choix pastoraux. Il comprendra un représentant des doyens et un des services, un membre du Conseil exécutif de la Corporation ecclésiastique, un membre du Service de la communication et l’adjoint du vicaire.

Réorganisation des services

Daniel Denis, le directeur du Service catholique de catéchèse et de catéchuménat (SCCCF) partira à la retraite à la fin de l’année pastorale. Le nouveau service aura comme responsable Emmanuel Rey. Avec l’actuel «Formule Jeunes», ce service regroupera désormais toute la pastorale autour des enfants et de la jeunesse augmentant ainsi la cohérence de l’annonce de la Bonne Nouvelle. Il sera subdivisé en différents «pôles»: la catéchèse, le catéchuménat, l’enseignement religieux dans les cycles d’orientation et les aumôneries, la pastorale des jeunes et La Doc (librairie et médiathèque de l’Église catholique).

Isabelle Reuse, responsable du Service Solidarité & Diaconie, cessera ses fonctions cet été. Le Service de la Santé et celui de la Solidarité & Diaconie vont être réunis pour regrouper toute la diaconie de l’Église. Ce service dont la conduite sera confiée à François Vallat, actuellement responsable du Service de la Santé, s’articulera en trois «pôles»: les aumôneries dans les hôpitaux, les aumôneries en EMS et la solidarité.
Les autres services (communication, formation et centre œcuménique de pastorale spécialisée) seront également mieux structurés. 

«Ces changements sont avant tout pour moi une autre manière de travailler, afin d’être plus dynamique et plus rationnel. La mission reste la même, relève le vicaire épiscopal, la structure doit être en perpétuel ajustement pour nous permettre de toujours mieux accomplir notre mission au service du Christ et de l’Église.»