La déléguée auprès des prêtres aînés

Son rôle est de faciliter, pour chaque prêtre concerné, le changement de statut : passer de celui de prêtre « actif » à celui de prêtre dit « retraité ». 
  • Pour les prêtres de 65 à 75 ans : il s’agit de donner les informations nécessaires à l’anticipation et à la préparation du passage, en trouvant les interlocuteurs auxquels les prêtres pourront poser des questions spécifiques (membre de la CEC, notaire, etc.)
  •  Concernant les prêtres de 75 ans et plus : la mission est d’accompagner le passage, en veillant « de loin » sur les prêtres autonomes et en étant à disposition pour faciliter les transitions successives, lorsque l’autonomie se réduit.
Pre^tres ai^ne´s mains Berna.jpg

 

Mise en place d’une structure de soutien aux prêtres aînés  

  • Dans chaque décanat, collaboration avec le doyen et les curés modérateurs pour entourer les prêtres aînés.
  • Sensibilisation des paroissiens à l’attention aux prêtres aînés en organisant des ponts intergénérationnels.
  • Constitution, dans chaque décanat, d’un réseau d’assistance aux prêtres aînés, essentiellement pour les transports. Conduit depuis son domicile, le prêtre aîné participe plus volontiers aux rencontres proposées. Ce service lui permet aussi de se rendre chez un confrère, de se rendre accompagné, à un rendez-vous médical.
  • Trouver des personnes ressources (médecin, notaire, assistante sociale, etc.) pouvant intervenir ponctuellement si besoin, et donner des informations lors des réunions d’information.

Veiller au bien-être des prêtres aînés  

  • Vérifier que le prêtre est dans le lieu de vie le plus adapté à la fois à ses souhaits et à son degré d’autonomie actuel. Si ce n’est pas le cas : avec le prêtre, en concertation avec la famille et son entourage : préparation d’une transition. 
  • Vérifier que le prêtre exerce le ministère adapté à sa situation actuelle (équilibre entre responsabilités bénéfiques et fatigabilité).  
  • Aide dans les démarches d’un passage en EMS, le moment venu : 
    - discernement des avantages d’une vie en EMS par rapport à la situation actuelle
    - choix de l’établissement en collaboration avec la famille 
    - incitation des prêtres à accepter d’ANTICIPER pour éviter un changement de vie imposé dans l’urgence : par exemple à l’issue d’une hospitalisation (ce qui est toujours mal vécu).  
  • Aide au tri des biens du prêtre, en particulier allègement des bibliothèques.
  • Aide à la gestion des conflits (famille, hôpital).

Lutter contre l’isolement

  • En s’appuyant sur l’environnement du prêtre (famille, aide de cure, amis, paroissiens pouvant, par exemple, emmener le prêtre aîné faire des courses) organiser ses transports pour une consultation médicale ou encore pour les rencontres entre prêtres aînés.
  • En favorisant l’information :
    - vérifier que chacun reçoit les informations du vicariat et de l’évêché.
    - trouver un espace d’expression relayant les informations relatives aux prêtres aînés, en donnant la possibilité de s’exprimer à ceux qui le souhaitent.
    - encourager l’utilisation d’Internet en trouvant des jeunes pouvant, si nécessaire, seconder les aînés. 
  • En favorisant l’intégration des prêtres aînés dans les réflexions pastorales : rencontres avec le vicaire épiscopal et avec l’évêque. 
  • En organisant des manifestations pour eux :
    - pour les 65-75 ans : réunions d’information sur la retraite. 
    - pour les prêtres aînés, organisation, avec le vicaire épiscopal, de rassemblements à la fois spirituels (avec messe) et festifs (repas). 
AMV-2.jpg

Déléguée actuelle du vicaire épiscopal auprès des prêtres aînés depuis le 01.03.2015 : Anne-Marie Villemain, Française d’origine, établie en Suisse depuis 2008.

Prêtres aînés du canton de Fribourg
Association
Bd de Pérolles 38
1700 Fribourg

Personnes

Villemain Anne-Marie (Déléguée)

Elle a exercé sa profession de médecin radiologue et médiatrice dans plusieurs cantons, en sentant un appel à accueillir les patients dans leur intégralité, y compris leur être spirituel. Cet appel l’a conduite à préparer une licence de théologie à l’Université de Strasbourg et à suivre une formation d’accompagnatrice spirituelle auprès de Lytta Basset.

Après un premier engagement dans la Broye, en tant qu’assistante pastorale et enseignante de religion au CO, elle a accepté en 2015 un ministère de service auprès des prêtres aînés. Elle a ainsi pu répondre à sa vocation : la compassion et le service. Depuis 2017, elle consacre toute son activité professionnelle à ce ministère.

« J’ai reçu une quarantaine de prêtres comme autant de cadeaux à découvrir avec précaution, les contemplant d’abord simplement, sans idée préconçue pour la suite. La relation est à inventer avec chacun mais l’essentiel est la tendresse. Plus que les diplômes et les formations académiques, c’est la tendresse qui est mon guide : il y a encore beaucoup de place dans mon cœur de maman (5 fois)  et de grand-maman (9 fois). Je n’ai jamais eu la prétention d’accompagner les prêtres ou d’être responsable d’eux… Je suis à leur service et nous cheminons ensemble, dans la fraternité. »