Prière du temps de carême au vicariat

Durant le temps du carême l’abbé Jean Glasson, vicaire épiscopal pour la partie francophone du canton, a proposé à ses collaborateurs de se retrouver chaque semaine pour un temps de prière, suivi d’un temps de partage autour d’un repas. Reflet du 2e temps de prière mardi 19 mars, fête de saint Joseph.

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie, de laquelle fut engendré Jésus, que l’on appelle Christ. Or, voici comment fut engendré Jésus Christ: Marie, sa mère, avait été accordée en mariage à Joseph; avant qu’ils aient habité ensemble, elle fut enceinte par l’action de l’Esprit saint. Joseph, son époux, qui était un homme juste, et ne voulait pas la dénoncer publiquement, décida de la renvoyer en secret. Comme il avait formé ce projet, voici que l’ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit:
«Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse, puisque l’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit saint; elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus (c’est-à-dire: Le-Seigneur-sauve), car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés.»
Quand Joseph se réveilla, il fit ce que l’ange du Seigneur lui avait prescrit.

(Mt 1, 16, 18-21, 24a)

St-Joseph-2.JPG

Prière à saint Joseph ouvrier

O saint Joseph, gardien de Jésus, époux très chaste de Marie, qui avez passé votre vie à accomplir parfaitement votre devoir en entretenant par le travail de vos mains la Sainte Famille de Nazareth, daignez protéger ceux qui, avec confiance, se tournent vers vous. Vous connaissez leurs aspirations, leurs angoisses, leurs espérances; ils recourent à vous, car ils savent qu’ils trouveront en vous quelqu’un qui les comprenne et les protège.

Vous aussi, vous avez connu l’épreuve, la fatigue, l’épuisement, mais, même au milieu de vos préoccupations de la vie matérielle, votre âme, comblée de la paix la plus profonde, exultait d’une joie indicible, à cause de l’intimité avec le Fils de Dieu confié à vos soins et avec Marie, sa douce Mère.

Faites que vos protégés comprennent eux aussi qu’ils ne sont pas seuls dans leur travail, qu’ils sachent découvrir Jésus à côté d’eux, l’accueillir avec la grâce, le garder fidèlement comme vous l’avez fait vous-même.

Obtenez que, dans chaque famille, dans chaque atelier, dans chaque chantier, partout où un chrétien travaille, tout soit sanctifié dans la charité, dans la patience, dans la justice, dans la préoccupation de bien faire, afin que descendent en abondance, sur tous, les dons du céleste amour.