Assemblée de la CEC: dynamiser la pastorale

L’assemblée de la Corporation ecclésiastique cantonale (CEC) a accepté d’augmenter le taux de frein aux dépenses pour l’année 2015. Les délégués ont également approuvé les budgets 2015 de la CEC et de la Caisse de rémunération des ministères paroissiaux (CMP). Ils étaient réunis le 13 décembre 2014 à la paroisse du Christ-Roi à Fribourg.

« Quelle Eglise allons-nous transmettre à nos enfants et petits-enfants dans les années à venir ? », demande aux délégués de la CEC Rémy Berchier, vicaire épiscopal pour la partie francophone du canton. « Vous avez dans vos paroisses le souci de maintenir en bon état vos églises, c’est très bien, mais ma crainte est que tous ces bâtiments soient vides dans 20 ans. » Dans le budget 2015, le vicaire épiscopal a présenté des propositions visant à dynamiser l’action pastorale, pour « rejoindre ceux qui sont dans la précarité, sortir de nos Églises pour évangéliser ». Au nom du Conseil exécutif, le Président Georges Emery a rappelé que, derrière les chiffres présentés, il y avait des réflexions, des souhaits, des ambitions, des missions. Si le Conseil exécutif était convaincu de devoir proposer un rehaussement du taux du frein aux dépenses de 12,5 à 13,5 %, c’est qu’il souhaitait que la Corporation ecclésiastique cautionne le renouveau de la pastorale cantonale et contribue à développer les efforts de solidarité à l’égard des plus démunis. Dans la partie francophone du canton, l’accent est mis sur la jeunesse à travers le dicastère CO, qui s’occupe de l’enseignement et des aumôneries dans les Cycles d’orientation (+ 31'000.- francs), le Mouvement d’apostolat des enfants et préadolescents (+ 47'000.-francs), le Service de la catéchèse et du catéchuménat spécialement pour la mise en place de la catéchèse à l’école enfantine (+ 44'000.- francs). Une importance plus grande a été accordée à l’aspect social de l’Église, avec une augmentation accordée aux aumôneries des hôpitaux (+ 60’000 francs) et aux dicastères de la Solidarité (+ 93'000.- francs). Parmi les services pastoraux, il y a du côté du vicariat germanophone 31'000.- francs supplémentaires pour permettre une planification future du décanat de Saint Pierre Canisius et 34'000.- pour la pastorale jeunesse. Du côté de l’administration, il y a également une augmentation (+73’000 francs) notamment pour les registres paroissiaux. À noter également une augmentation des charges au niveau national et diocésain à 88'000 francs, 41'000 francs pour la RKZ et 47'000 francs pour l’évêché.


Frein aux dépenses

En prenant en compte ces considérations, l’excédent de charges devient supérieur de 551'000.- francs à celui du budget 2014. Les charges nettes du budget 2015 provoqueront une augmentation des contributions paroissiales. Celles-ci se monteront à 6’699’749.30 francs, soit les 13,44 % des recettes fiscales ecclésiastiques. Le taux de frein aux dépenses de 12,5% des recettes fiscales des paroisses, inscrit dans le Statut des corporations ecclésiastiques catholiques du canton est insuffisant pour couvrir ces dépenses. C’est la raison pour laquelle le Conseil exécutif a proposé à l’assemblée d’augmenter ce taux de frein aux dépenses et de le faire passer de 12,5% à 13,5%. L’assemblée a accepté cette augmentation du taux de frein aux dépenses. Cependant, contre l’avis du Conseil exécutif, les délégués ont demandé que cette augmentation ne soit effective que pour l’année 2015. Le Conseil exécutif devra par conséquent revenir au taux de frein aux dépenses à 12,5% pour le budget 2016. Les vicaires épiscopaux se sont engagés à mener durant l’année 2015 une étude de restructuration de leurs dicastères afin d’en redéfinir les priorités. Un engagement qui a rassuré les délégués préoccupés par le fait que les charges des paroisses augmentent alors que les recettes ne suivent pas le même chemin. Finalement, en fin de matinée, les délégués ont adopté à l’unanimité le budget 2015.

Élections

L’abbé Bernard Allaz et Bertrand Georges, diacre, ont été élus en remplacement de l’abbé Jean-Claude Dunand et de l’abbé Pascal Burri qui ont tous les deux quitté le canton. Les deux nouveaux représentants des prêtres et des diacres ont été assermentés lors de l’assemblée. Jean-Marc Roulin a été élu comme scrutateur en remplacement de Michel Chanex démissionnaire. Les délégués ont élu comme secrétaire de l’assemblée Patricia Panchaud, actuelle administratrice de la CEC et de la CMP.


Assemblée de la CMP

En première partie de matinée, l’Assemblée de la Caisse de rémunération des ministères paroissiaux (CMP) a approuvé son budget 2015. Le budget 2015 de la CMP présente un excédent de dépenses de 1'755.- francs pour des charges de 12'917'697.- francs. Dans un souci de plus de transparence et d’un meilleur suivi budgétaire, les prêtres et laïcs, qui assument une fonction relevant de la CMP et une autre relevant de la CEC, sont désormais payés séparément par chaque entité en fonction du taux d’activité respectif. Cette suppression de la refacturation influence le budget et le nombre de pourcentages du personnel. Au 30 septembre 2014, l’effectif du personnel au service de la pastorale était composé de 63 prêtres (65 en 2013) et 94 laïcs (88 en 2013). Les postes occupés par les prêtres représentent un total de 51 équivalents plein temps (53 en 2013), alors que ceux occupés par les laïcs correspondaient à 50 équivalents plein temps (54 en 2013).
L’Assemblée a également eu l’occasion de remercier Stéphane Grandjean qui a quitté son poste d’admistrateur de la CMP à la fin novembre dernier.

Véronique Benz

20141212_AGCEC(VBenz) (5).jpg
Daniel Kosch présente la RKZ

Conférence centrale catholique romaine (RKZ)

Daniel Kosch, secrétaire général de la Conférence centrale catholique romaine (RKZ), a présenté cette institution. Cette organisation faitière des 25 corporations ecclésiastiques cantonales a été fondée en 1971. Elle a pour mission la promotion des échanges entre ses membres, entre les organismes de droit public ecclésiastique et la pastorale, ainsi qu’entre les responsables de l’Eglise et de la société civile. Elle s’occupe du cofinancement d’activités importantes pour l’Église qui sont menées à l’échelon de la Suisse ou des régions linguistiques. La RKZ est un partenaire de discussion avec la Conférence des évêques suisses. Plus d’informations sur www.rkz.ch