Prier les Heures

L’office divin est le nom donné depuis le XIIe siècle à la grande prière quotidienne de l’Église, répartie à travers l’ensemble de la journée, en vue de sanctifier le temps pour répondre à l’invitation du Christ : « Priez sans cesse » (1Th 5, 17)

LiturgiedesHeures.jpg

Les divisions de l’office divin ont varié des premiers apôtres au concile Vatican II, mais elles demeurent à travers les âges la grande prière de l’Église. La prière des Heures que l’Église pratique aujourd’hui est le fruit des réformes liturgiques de Vatican II. En effet, jusqu’à ce concile, seuls les clercs, les moines, les moniales et les ordres religieux avaient fait de la liturgie des heures leur prière ordinaire. Mais depuis le concile Vatican II, les baptisés laïcs sont fortement invités à prier la liturgie des Heures seuls, en paroisse ou en famille.

Les offices les plus importants se situent aux portes du jour. Ils marquent le passage à la lumière (laudes) ou aux ténèbres (vêpres).

Dans les monastères, la prière des heures se répartie en sept grands moments. Les laudes au petit matin, tierce vers 9 h, sexte vers midi et none vers 15 h, les vêpres à la tombée de la nuit et les complies avant de se coucher. Un dernier office est dit de nuit, les vigiles.

Une version allégée existe pour les autres baptisés. Les trois offices de tierce, sexte et none sont rassemblés dans un office appelé : office du milieu du jour. Les vigiles sont appelées Office des lectures et peut être récité à tout moment dans la journée.

La liturgie des heures permet l’unité de l’Église, car comme pour la messe, les psaumes et les lectures bibliques qui la composent sont les mêmes dans le monde entier.