Rencontre des prêtres aînés

Retrouvailles, amitié, fraternité, partage, visitation… ces quelques mots résument bien la première rencontre des prêtres aînés du canton de Fribourg qui a eu lieu à Bulle le 30 mai 2015. Au programme de la célébration de la messe à la chapelle Notre-Dame de Compassion, un temps de réflexion et de grandes discussions autour d’un bon repas.

Prêtres Ainés mai 2015-cvs-9139.jpg
Messe à Notre-Dame de Compassion

Près de 25 prêtres de plus de 75 ans ou à la retraite sont présents pour cette première journée de rencontre, organisée par Anne-Marie Villemain, déléguée épiscopale auprès des prêtres aînés.
Dans la chapelle de Notre-Dame de Compassion, les prêtres sont recueillis pour célébrer l’Eucharistie présidée par Mgr Rémy Berchier, vicaire épiscopal pour la partie francophone du canton de Fribourg. En cette fête de la visitation, Mgr Berchier rappelle dans son homélie que nous sommes tous invités à vivre des visitations. «Marie se met en route pour rejoindre sa cousine. À la simple vue de Marie, Elisabeth est transformée, poussée par l’Esprit saint, elle reconnaît la grandeur de Dieu en elle. Durant tout votre ministère vous n’avez fait que cela, déclencher en l’autre la présence de Dieu.»

Prêtres Ainés mai 2015-cvs-9205.jpg
Frère Bernard Bonvin présente une réflexion sur la vie de retraité

Il n’y a pas de retraite, mais des retraités.

En deuxième partie de matinée, le Frère Bernard Bonvin, dominicain, a présenté une petite réflexion sur la vie de retraité. Après quelques considérations générales, il relève ce que la Bible dit de la vieillesse. «La vie est un don de Dieu. Les cheveux blancs demandent le respect. La vieillesse est un symbole de sagesse et d’éternité dans la Bible, notamment dans l’apocalypse.» Il constate qu’entre la fin de la fonction professionnelle et la fin de la vie terrestre, il y a une nouvelle étape à découvrir avec la gestion des premiers handicaps et la préparation au grand passage. Pour le dominicain, la solitude a des aspects positifs. «La solitude n’est pas un accident. Il est des séparations des silences inéluctables. Être seul, c’est être soi. Nous ne pouvons pas exorciser la solitude à travers les autres. Assumer la solitude est un appel commun à l’élévation. Elle permet l’intériorisation, elle permet de laisser résonner en son cœur la Parole de Dieu.» Par contre, souligne-t-il, l’isolement n’est jamais un remède à «sa petite santé». «Nous avons une mission de transmission. Cette mission est de plus en plus pesante au fur et à mesure que la distance entre la petite enfance et la vieillesse s’agrandit. Nous devons faire preuve d’initiative pour transmettre les richesses que nous avons.» Cependant le Frère Bernard observe qu’il faut faire preuve de discernement pour savoir ce qui est audible pour les gens autour de nous, et ce qui ne l’est pas.
Après avoir partagé le repas, les prêtres partent rapidement. Nous sommes samedi et plusieurs d’entre eux assurent des messes dans les unités pastorales, pour soulager les prêtres actifs qui courent souvent d’une célébration à l’autre.
À la fin de la journée les participants sont unanimes, cette première rencontre des prêtres aînés était une réussite. «C’est une initiative à perpétuer!»

Texte Véronique Benz
Photos Christoph von Siebenthal

Prêtres Ainés mai 2015-cvs-9289.jpg