Pour le bien du corps entier

Plus de 100 agents pastoraux, prêtres et laïcs du canton de Fribourg se sont retrouvés du 29 septembre au 1er octobre au Foyer de la Roche d’or à Besançon pour un temps de formation et de ressourcement spirituel.

Session pastorale 2015 (348-vb)

Mgr Gilbert Louis, évêque de Châlons-en-Champagne, le Père Georges Deptula, prêtre du Sacré-Cœur de Jésus, du diocèse de Créteil et Chantal Reynier, exégète ont aidé les participants à réfléchir sur le thème « Pour le bien du corps entier ».

« De quoi parlons-nous lorsque nous parlons d’Église ? a relevé Chantal Reynier dans sa conférence. L’exégète a essayé de revenir à l’origine de l’Église pour comprendre l’évolution et l’actualité de l’Église. « L’Église est une communauté originale. Il n’y a pas d’Église sans le Christ et pas de Christ sans l’Église. L’Église est indissociable du Christ et dépendante du Christ dont elle se reçoit. » Chantal Reynier a repris l’image de l’Église corps du Christ expliquer dans la lettre aux Corinthiens.

Au sein de ce corps, tous les membres ont leur place. Les membres sont différents, mais complémentaires et du fait de cette complémentarité ils enrichissent la communauté 

Session pastorale 2015 (368-vb)

Une Église particulière

Mgr Gilbert Louis, évêque de Châlons-en-Champagne depuis 16 ans, a témoigné de ce qu’il vit sur son diocèse vivant essentiellement de l’agriculture et de la viticulture. Suite à ce partage d’expérience, les agents pastoraux se sont retrouvés par groupe pour partager sur différentes questions : « Serions-nous capables de dire quel est le charisme de notre propre Église locale ? Sur quelle voie de conversion devrions-nous nous engager ? Et nous, dans nos engagements d’agents pastoraux comment vivons-nous le mystère de l’Eglise et son expression pastorale ? Quelles sont nos joies et nos difficultés »

Véronique Benz