"Je me suis sentie invitée à rentrer à l’intérieur, au-dedans de moi"

Le 11 mars l'Organisation Mondiale de la Santé qualifie le COVID-19 comme une pandémie. Comment cette crise à changé notre manière de vivre et notre relation avec Dieu et les autres? Témoignage de Sr Catherine Purtschert, 81 ans, sœur de St Vincent de Paul (Fille de la Charité).

Comment avez-vous vécu ce temps de confinement ?

Je peux dire : bien ! je me suis sentie invitée à « rentrer » à l’intérieur, au-dedans de moi :

à prier davantage

à porter le soucis des malades

des soignants

des médecins

des chercheurs

à m’informer

à partager les soucis et les préoccupations de ceux qui sont le plus touchés

à bricoler : à défaut de pouvoir acheter des fleurs, j’en ai fait en papier pour la chapelle

En quel mesure le Coronavirus a changé votre mission ?

Le coronavirus n’a pas vraiment changé ma mission car on est toujours appelé à aimer… d’une autre manière en ce temps spécial :

par exemple en embellissant la chapelle avec mes fleurs en papier pour la joie des résidents

par plus d’attention, de sourire

par plus de fidélité à la prière

Ce qui est très dur, de part et d’autre, c’est de ne pas pouvoir rendre visite ni porter la communion aux résidents.

Pour la suite de la pastorale pour le moment, je ne vois pas. L’essentiel, c’est de chercher le bien des personnes, d’annoncer humblement l’Amour de Dieu.

De quel manière cette période a transformé votre relation avec Dieu ? Et avec les autres ?

Nous avons continué à aller prier à la chapelle même si nous ne sommes que trois ; c’est témoigner de notre solidarité avec ceux qui vivent et travaillent dans la maison.

Pour exprimer notre confiance en Dieu, nous avons fait (prié) deux neuvaines pour supplier d’être débarrassés de ce virus, pour intercéder pour toutes les personnes qui le subissent dans leur santé, leur vie de famille, de travail, et pour le personnel soignant tellement mis à contribution.

Nous avons la chance de vivre chaque jour l’Eucharistie grâce à la TV

Nous prenons, par téléphone, des nouvelles de personnes vulnérables

Nous n’oublions pas d’ « oser » chaque jour une promenade ! Dieu est avec nous !


CPurtschert.jpg

Autres témoignages:

Léon Chatagny

Lucette Sahli

Aude Morisod

François-Xavier Amherdt

Gérard Dévaud

Xavier Delpouve

Jean-Charles Gonzalez