Il existe dans notre canton une commission d’art sacré de l’Église catholique dans le canton de Fribourg qui est présidée par la représentante de l’évêque, Madame Céline Ruffieux et est composée de membres de différents horizons.

Cette commission apporte un soutien et des conseils en lien avec les projets de réaménagement, d’acquisition ou de création de nouvelles œuvres d’art ou de projets pour un nouveau mobilier liturgique par exemple. Elle travaille de concert avec le diocèse tout comme les services de l’État concernés.

Nous portons tous le souci de la liturgie dans un cadre qui soit aussi beau, digne que fonctionnel. La commission souhaite vous soutenir dans cette réflexion pastorale en prenant en considération les normes à respecter ainsi que les besoins pastoraux ou paroissiaux du lieu de culte. Cette réflexion a également pour but de réactualiser le sens des objets ou lieux concernés lors d’un changement touchant l’agencement d’une église, des vitraux ou d’un autel, par exemple.

Marche à suivre                     

Si vous envisagez de modifier du mobilier liturgique ou un lieu de culte, la commission d’art sacré de l’Église catholique dans le canton de Fribourg doit être approchée. Sans son accord sur le projet, les travaux ne pourront pas débuter. Il vous est en conséquence fortement recommandé de l’associer à vos discussions dès que vos intentions prennent une tournure plus concrète.

  • Toute demande des paroisses est présentée par écrit à la Région diocésaine fribourgeoise.
  • Pour les projets importants, la demande parvenue à la Région diocésaine sera présentée par écrit, après étude, à la commission d’art sacré. Cette dernière donnera par écrit un premier avis permettant, le cas échéant, d’effectuer des études plus poussées. Lorsque nous serons en possession des plans, croquis et maquettes permettant de juger l’ensemble du projet, une deuxième demande sera présentée à la commission. Cette dernière donnera un deuxième avis écrit permettant de procéder à l’adjudication des travaux.
  • Pour de petites modifications n’entraînant pas de changements importants, une visite des lieux en présence des responsables de paroisse ou du projet devrait suffire. La commission d’art sacré jugera au cas par cas de la marche à suivre.