Fusions de paroisses

La modification de limites paroissiales, de même que la fusion ou la division de paroisses, relèvent de l’Autorité diocésaine, qui décide en accord avec les paroisses concernées. La fusion de paroisses fait l’objet d’une convention passée entre les paroisses concernées. Celle-ci est soumise pour approbation au Conseil exécutif et à l’Autorité diocésaine.

Le Conseil exécutif encourage les paroisses à fusionner. La subvention est d’au moins CHF 6’000 par paroisse. L’Assemblée a créé pour ce but un fonds de fusion et adopté un règlement :

Le Conseil exécutif a élaboré d’autres documents pour aider les Conseils paroissiaux lors d’une fusion de paroisses :

L´Évêque diocésain a émis des directives sur le patronage d’une paroisse en décembre 2015 qui sont à respecter pour la définition du nom d’une nouvelle paroisse. 

Procédure à suivre

En pratique, les paroisses soumettent d’abord la question à l’Autorité diocésaine qui doit donner son accord au principe de la fusion. Puis lorsque les paroisses ont rédigé un projet de convention basé sur le modèle de fusion élaboré par la Corporation cantonale, elles peuvent le soumettre pour avis au Conseil exécutif.

Ensuite, la convention sera mise à l’ordre du jour des assemblées paroissiales concernées afin qu’elles puissent l’approuver. Finalement, le texte sera soumis au Conseil exécutif pour approbation.

Le Conseil exécutif accompagne volontiers les Conseils paroissiaux dans leurs démarches.

Fusions de paroisses effectives
Nombre de paroisses en 2021 : 114
  •  Les paroisses de Corserey et de Prez-vers-Noréaz sous le nouveau nom de “Sainte-Marguerite Bays, Prez“, depuis le 1.1.2021
Nombre de paroisses de 2018 à 2020: 115
  • Les paroisses de Bussy, de Cheyres, de Cugy, d’Estavayer-le-Lac, de Font, de Lully, des Montets, de Murist, de Notre-Dame-des-Flots, de Nuvilly, de Seiry et de Vuissens sous le nouveau nom de “Saint-Laurent, Estavayer“, depuis le 1.1.2018
  • Les paroisses de Fetigny et de Ménières sous le nouveau nom de “Fétigny-Ménières“, depuis le 1.1.2018
Nombre de paroisses en 2017 : 127
  • Les paroisses de Dompierre, de Domdidier et de Léchelles sous le nouveau nom de “Notre-Dame, Belmont“, depuis le 1.1.2017
  • Les paroisses de Corbières, de Hauteville et de Villarvolard sous le nouveau nom de “Saint-Sulpice, Le Solitou“, depuis le 1.1.2017
  • Les paroisses de Cerniat et de Charmey sous le nouveau nom de “Val-de-Charmey“, depuis le 1.1.2017
Nombre de paroisses de 2014 à 2016 : 132
  • Les paroisses de Berlens et de Mézières sous le nouveau nom de “Notre-Dame de l’Épine, Mézières“, depuis le 1.1.2014 (Le territoire du village de La Neirigue a été transféré en 2013 de la paroisse de Berlens à la paroisse de Vuisternens-devant-Romont.)
Nombre de paroisses en 2013 : 133
  • Les paroisses de Montbrelloz, de Forel et de Rueyres-les-Prés sous le nouveau nom de “Notre-Dame-des-Flots“, depuis le 1.1.2013
Nombre de paroisses de 2010 à 2012 : 135
  • Les paroisses d’Estavayer-le-Gibloux et de Villarlod sous le nouveau nom de “Le Glèbe“, depuis le 1.1.2010
Nombre de paroisses en 2009 : 136
  • Les paroisses d’Aumont et de Montet sous le nouveau nom de “Les Montets“, depuis le 1.1.2009
Nombre de paroisses de 2007 à 2008 : 137
  • Les paroisses de Siviriez et de Villaraboud sous le nouveau nom de “Siviriez-Villaraboud“, depuis le 1.1.2007
Nombre de paroisses en 2006 : 138
  • Les paroisses de Bulle et de La Tour-de-Trême sous le nouveau nom de “Bulle-La Tour“, depuis le 1.1.2006
  • Les paroisses de Villars-sur-Mont, d’Enney et d’Estavannens sous le nouveau nom de “Bas-Intyamon“, depuis le 1.1.2006
Nombre de paroisses en 2005 : 141
  • Les paroisses de Villarimboud et de Villaz-St-Pierre sous le nouveau nom de “Villaz“, depuis le 1.1.2005
Nombre de paroisses en 2004 : 142
  • Les paroisses du Crêt et de Progens sous le nouveau nom de “Le Crêt-Progens“, depuis le 1.1.2004
Nombre de paroisses de 2001 à 2003 : 143
  • Les paroisses de Lentigny et d’Onnens sous le nouveau nom de “La Brillaz“, depuis le 1.1.2001
Nombre de paroisses lors de la mise en vigueur du Statut ecclésiastique en 1998 : 144