COEPS

Fondé en 1976 par le Père Blanchard Wernly, le Centre OEcuménique de Pastorale Spécialisée (COEPS) rejoint toute personne en situation de handicap mental, psychique ou sensoriel, enfant, adolescent et adulte ainsi que ses proches, principalement en milieu institutionnel.

Un jeune reçoit le sacrement de la confirmation

Célébrer Dieu avec les personnes en situation de handicap

Être présence d’Église auprès des personnes en situation de handicap mental, psychique et sensoriel dans le canton de Fribourg, partager leurs espérances, leur foi, leurs doutes… et surtout se laisser évangéliser par elles ! Telle est la mission du Centre Œcuménique de Pastorale Spécialisée (COEPS).

Comme son nom l’indique, la pastorale spécialisée est un dicastère œcuménique. Une quinzaine de personnes travaillent en son sein. La plupart sont des catéchistes, il y a également une diacre réformée, un aumônier prêtre catholique, des assistants pastoraux qui assurent une présence d’aumônerie dans les institutions pour adultes, un documentaliste et une responsable de service.

Le COEPS est présent dans une vingtaine d’institutions pour personnes en situation de handicap, enfants et adultes. La présence du COEPS varie d’une institution à l’autre, mais sa mission reste la même : être présence d’Eglise auprès des personnes souffrant d’un handicap (cf. Charte du COEPS).

Concrètement, le COEPS s’occupe de la catéchèse des enfants, les prépare aux sacrements et organise les célébrations.

Le COEPS assure l’aumônerie des institutions pour adultes, propose des temps d’animation spirituelle ouvert à toutes les personnes de l’institution. Il anime des célébrations pour les fêtes de Noël, de Pâques et de la Pentecôte. Le COEPS a également pour tâche d’accompagner les personnes handicapées en fin de vie et les personnes endeuillées, tant les compagnons de vie du défunt que les équipes éducatives ou les enseignants. La pastorale spécialisée organise des temps forts, comme une journée handicap à l’École de Culture Générale de Fribourg (ECGF), une journée pour les aînés, la participation au Katimavic, des pèlerinages (Rome en 2015 et Assise en 2019), … Ces activités sont ouvertes aux personnes des différentes institutions et à celles qui ne sont pas en institutions. Pour chacun de ces temps forts, le COEPS cherche à créer des ponts avec d’autres groupes : jeunes, communauté religieuse, autres personnes en situation de handicap, …

Enfin, le COEPS assure l’aumônerie de mouvements, que soit les communautés des personnes sourdes et malentendantes, de l’Arche Fribourg ou de Foi et Lumière.

Depuis 1972 

A l’origine de cette pastorale spécialisée, il y a un capucin, le Père Blanchard Wernly. Le Père Blanchard a commencé à mettre en place cette pastorale en 1972, mais c’est en 1976 que le COEPS est créé. Dès sa nomination par Mgr Pierre Mamie, le Père Blanchard reçoit le mandat de développer une pastorale œcuménique. Le Père Blanchard est également à l’origine de nombreuses initiatives au service des personnes en situation de handicap et de leur famille : Foi et Lumière, la communauté de l’Arche et la communauté des personnes sourdes et  malentendantes.

Lorsqu’en 1992, le Père Wernly prend sa retraite, Sœur Anne-Roger Prétôt et l’abbé Gaston Thiémard prennent la relève. Ils donnent forme et structure à ce que le Père Blanchard avait mis sur pied. Puis d’autres ont repris la main, l’équipe s’est agrandie et renouvelée mais l’esprit est resté le même.

C’est ensuite Nathalie Jaccoud qui reprend la barque durant 10 ans.

Enfin depuis l’été 2019, Stéphanie Bernasconi a repris le flambeau comme responsable de cette pastorale spécialisée.