Directives anticipées


Que sont les directives anticipées ?

Un document écrit mentionnant les souhaits de la personne rédactrice concernant la thérapeutique et la réanimation médicale. L’évêché demande à tous les prêtres de rédiger ce document et de lui en adresser une copie. Il accompagnera les souhaits exprimés par le prêtre concernant l’absence de réanimation intempestive ou d’acharnement thérapeutique mais, conformément à la position de l’Eglise catholique, il ne cautionnera pas l’euthanasie sous quelque forme que ce soit (en particulier le suicide assisté).

Rédiger des directives anticipées et les faire enregistrer

c’est la garantie que votre volonté soit respectée si vous n’êtes plus en mesure de discerner ou de vous exprimer. Par exemple, vous pouvez définir jusqu’où vous souhaitez que la réanimation soit poursuivie si vous êtes dans le coma.
Accomplir cette démarche, c’est épargner à votre entourage le souci de « courir après » des volontés que vous ne pourriez plus exprimer, et avoir la certitude qu’elles seront respectées.

Pour qui ?

Chaque citoyen.

Quand ?

Maintenant, si ce n’est pas déjà fait, et quel que soit votre âge ! Le problème peut se poser brutalement (par exemple après un accident) et il n’est pas nécessaire d’être malade pour y songer…

Comment ?

Des documents préétablis sont édités par de nombreux organismes : entre autres : Caritas, la Croix Rouge Suisse, la FMH (fédération des médecins suisses).
Dans un souci d’uniformisation, l’évêché demande d’utiliser le formulaire FMH (de préférence sa version longue). Le service de la FMH est gratuit mais ne comprend pas la gestion des documents une fois rédigés.
Vous pouvez imprimer le document mais aussi le remplir en ligne à l’adresse suivante http://www.fmh.ch/fr/services/directives_anticipees.html
En allant à l’onglet « imprimer soi-même les directives anticipées » vous accédez au tableau suivant : 

DA 1.jpg DA 2.jpg