Vie de l'église

Le changement est obligé

Plus d'une centaine d'agents pastoraux au service de l'Église catholique dans le canton de Fribourg sont réunis à Besançon, France, pour trois jours de formation-retraite.

Céline Ruffieux, représentante de l’évêque pour la région diocésaine de Fribourg francophone, a démarré la session en rappelant aux participants que se sont “3 jours cadeau” comme une “rampe de lancement de cet itinéraire synodal”.

L’abbé Martial Phyton, curé modérateur de l’Unité Pastorale sainte Marguerite Bays, et doyen de la Glâne, a présidé l’Eucharistie d’ouverture et, grâce aux lectures du jour, notamment en lien avec l’Évangile (Lc 19, 1-10), a invité les participants à participer au “festin de regards”, car “il n’y a pas de vraie écoute sans passer par le regard”.

Notions de base de conduite du changement

Jean-Pierre Godel, membre de Talenthéo, débute sa conférence en faisant le lien avec la dernière session pastorale cantonale à Lyon, en 2018, sur le thème “Agent conservateur ou agent évangélisateur ? – Au service de notre élan missionnaire : comment susciter des communautés de communautés”. Une intuition inspirée avant le Synode.

En rendant attentifs les participants que l’Église, comme la société, a besoin de changement, de transformation, mais que cette transformation doit avoir lieu d’abord dans le cœur de chacun. Le changement est nécessaire pour bâtir quelque chose de concret, pour un renouveau.

Le changement est une invitation de Dieu à évoluer

Jean-Pierre Godel

Le changement n’est pas simple à vivre. Souvent, les acteurs du changement souffrent plusieurs changements dans leur vie, dans leurs engagements. Il y a des deuils à faire, des crises à traverser. Mais tout changement est une sorte de nouvelle pâque.

La journée s’est terminée par un temps d’échange avec Mgr Charles Morerod, évêque du diocèse Lausanne, Genève et Fribourg, suivi d’un moment de partage et de commémoration pour ses 60 ans de vie et 10 ans d’ordination épiscopale.