Évangile à la Maison | Propositions extrascolaires

Les Béatitudes à vivre en groupe

Chaque mois, nous allons vous proposer quelques versets de l’évangile de Matthieu à découvrir en petits groupes d’enfants ou en famille. Ils seront accompagnés de propositions d’animations pour vous permettre de mieux entrer dans le récit.

Animations reprise de https://www.expl-or.net/fr/content/la-bonne-nouvelle-du-royaume et de http://cathoutils.be/wp-content/uploads/2016/01/A_ordinaire_4e_jeux_Site.doc

1. Accueil des enfants

Préparer un joli paquet enrubanné avec une petite surprise à l’intérieur emballée dans plusieurs boites gigognes. Exemple de surprise : un paquet de bonbons où il y a assez de bonbons pour chaque enfant.

Mettre le cadeau au centre du lieu où vous vous réunissez habituellement.

Sur un tableau blanc, recueillir les impressions à la découverte de l’intérieur du paquet :

  • Est-ce que vous êtes curieux de savoir ce qu’il y a à l’intérieur ?
  • Est-ce que vous aimez recevoir des cadeaux ? Faire des cadeaux ?
  • Un cadeau n’est pas toujours un objet… cela peut être quoi, à votre avis ?
  • Qu’est-ce qu’une bonne nouvelle, pour vous ?
  • Quand vous recevez une bonne nouvelle, quelle est votre réaction ?

2. Projection

Faire le jeu du déballage.

On se met en cercle, et l’on se passe un dé que l’on lance chacun à son tour. Le premier à faire “six” peut commencer à ouvrir le cadeau. Mais lorsqu’un autre enfant fait “six”, il prend le relais du déballage.

Le gagnant est celui qui arrive à trouver le cadeau à l’intérieur de la dernière boite. 

Suggérer que le gagnant partage le contenu du paquet avec le reste du groupe.

C’est quoi être heureux ? ÉCRIRE LE MOT “HEUREUX” SUR UN TABLEAU BLANC ou un grand panneau (feuille de flip-chart par ex.). L’animateur écrit les définitions tout autour en quelques mots. (Accepter des réponses telles que « quand je regarde la télé ».)

3. A l’écoute de la Parole

On va voir ce qu’est le vrai bonheur selon Jésus.

  • Lire ensemble le texte biblique. (Mt 5, 13-16) :

 « Ils sont heureux,

ceux qui ont un cœur de pauvre,

parce que le Royaume des cieux est à eux !

Ils sont heureux,

ceux qui pleurent,

parce que Dieu les consolera !

Ils sont heureux,

ceux qui sont doux,

parce qu’ils recevront la terre comme un don de Dieu !

Ils sont heureux,

ceux qui ont faim et soif d’obéir à Dieu,

parce qu’ils seront satisfaits !

Ils sont heureux,

ceux qui sont bons pour les autres,

parce que Dieu sera bon pour eux !

Ils sont heureux,

ceux qui ont le cœur pur,

parce qu’ils verront Dieu !

Ils sont heureux,

ceux qui font la paix autour d’eux,

parce que Dieu les appellera ses fils.

Ils sont heureux,

ceux qu’on fait souffrir

parce qu’ils obéissent à Dieu.

Oui, le Royaume des cieux est à eux !

Vous êtes heureux

quand on vous insulte,

quand on vous fait souffrir,

quand on dit contre vous toutes sortes de mauvaises paroles

et de mensonges

à cause de moi.

Soyez dans la joie, soyez heureux,

parce que Dieu vous prépare

une grande récompense !

En effet, c’est ainsi qu’on a fait souffrir

les prophètes qui ont vécu avant vous. »

Traduction : La Bible, Parole de Vie

4. Appropriation du texte

  • Avec les plus grands, qui lisent bien, on pourrait faire un chœur parlé.

    Utiliser les bandelettes du texte données en ANNEXE 1 :

    – un exemplaire qu’on laisse entier,

    – quelques exemplaires découpés en bandelettes horizontales.

     

    Distribuer les bandelettes : la même béatitude est donnée à plusieurs enfants.

    Les enfants qui ont reçu les bandelettes s’assoient par terre.

     

    Quelques enfants, (ou l’adulte) lit le texte entier, une ligne à la fois, en ne lisant, chaque fois, seulement la partie rouge.

    Ceux qui sont par terre sont attentifs : ils lisent leur bandelette tout bas et, quand ils reconnaissent la 1ère partie de la phrase qu’ils ont sous les yeux, ils se lèvent et lisent, debout, la 2è partie et ils restent debout.

    Jusqu’à ce que la parole ait fait se lever tout le monde.

     

  • Avec les plus petits qui ne lisent pas : ceux-ci peuvent accompagner leurs aînés et se lèvent avec eux.

    OU : Démêler les fils

  • Se joue avec des groupes paires :

    • Imprimer le tableau des béatitudes (ANNEXE 1) et découper chaque case. Relier chaque bout de phrase avec un long fil de laine ou de la ficelle épaisse.
    • Faire un tas mélangé avec l’ensemble des paires. Poser le tas au centre d’un cercle formé par le groupe.

    Un peu selon le même principe que le jeu de démêleur (voir animation 3.10), chaque enfant doit prendre l’un des bouts de la phrase et trouver quel partenaire a la partie manquante de sa Béatitude.

    Quand l’enfant a trouvé son coéquipier, il doit essayer de le rejoindre sans lâcher son bout de phrase. Ils doivent trouver une stratégie pour ne pas s’emmêler avec les autres. Cette fois, on ne désigne pas de démêleur officiel.

  • Avec un grand groupe de > 16 enfants: on prend toutes les Béatitudes. Et on rajoute d’autres paires de béatitudes selon le nombre d’enfants en plus. Ne pas emmêler les ficelles.

  • Avec un plus petit groupe :

    On fait le même jeu mais en plusieurs étapes par groupe de 4, 3 ou de 2 béatitudes et en emmêlant un peu plus les fils au départ pour que ce ne soit pas trop facile à démêler.

    Par exemple : 

    Avec un groupe de 8 enfants, on prend les quatre premières béatitudes puis les quatre dernières.

    Avec un groupe de six, on prend les trois premières béatitudes puis les trois suivantes une fois que les trois premières phrases sont reconstituées. 

    Une fois dégagés de la mêlée, ils doivent réfléchir par groupe de deux au sens de leur(s) phrase(s).

    N.B. Si le nombre d’enfants est impair, l’animateur participera aussi comme partenaire dans le jeu.

5. Qu’est-ce qui rend heureux selon Jésus ?

  • Repérer dans le texte biblique ce qui rend heureux.
  • Qu’est-ce qui est commun à tous ces éléments ? (Réponse : ce ne sont pas des objets que l’on peut fabriquer, mais des cadeaux de Dieu dont on peut profiter gratuitement.)

6. Le Royaume de Dieu 

Le Royaume de Dieu, Son cadeau : c’est pour aujourd’hui ou pour demain ?

Imprimer le texte biblique ci-dessus.

– Demander aux enfants : « Le Royaume des cieux :  est-ce quelque chose pour plus tard, quand on sera mort ? »

– « Pour t’aider à répondre à cette question, voici un indice : regarde à quel temps sont conjugués les verbes des phrases qui parlent du Royaume des cieux… »

7. Et, puis…

L’animateur peut lancer la discussion ainsi :

Avant que la Bible ne soit traduite en français, elle l’a été en grec. Et, le mot qui a été traduit en français courant par « béni » ou « heureux » (dans l’original grec « μακαριος ») signifie en fait (littéralement) « qui possède une joie intérieure incapable d’être affectée par les circonstances qui l’entourent. »

– Demander aux enfants de réexpliquer cette signification avec leurs propres mots et l’écrire sur le panneau blanc.

 

Dieu veut notre bonheur ! Il nous appelle à être heureux maintenant, aujourd’hui, quoiqu’il arrive.

Les Béatitudes, c’est la voie du bonheur au quotidien

 « Des études ont été faites à ce sujet dans le monde : les gens plus heureux ne sont pas ceux qui ont beaucoup de choses, mais ceux qui ont reçu beaucoup d’amour et qui sont prêts à se donner pour les autres. Ainsi les métiers qui rendent le plus heureux sont les métiers de l’humanitaire, les métiers qui permettent d’aider les autres. »

– Inviter les enfants à exprimer leur réaction.

8. Une ribambelle de raisons d’être heureux (Bricolage)

→ Découvrir l’ANNEXE 2.

Découper des disques de papier d’une vingtaine de centimètres de diamètre ou prendre des assiettes en carton. Les plier en huit. Découper la figure ci-dessous.

Écrire sur chaque tête la catégorie de personnes : ceux qui ont cœur de pauvres – ceux qui pleurent-ceux qui sont doux, etc.

Et sur chaque tronc ce que chacun reçoit :

  1. le Royaume de Dieu
  2. la consolation de Dieu
  3. la terre comme un don de Dieu
  4. la satisfaction d’obéir à Dieu 
  5. la bonté de Dieu envers eux
  6. la possibilité de voir Dieu à l’oeuvre
  7. la joie d’être enfants de Dieu,

l’attente d’une grande récompense.

9. Prière

Attends-moi, Seigneur: j’arrive!
Attends-moi, Seigneur: je m’habille!
Mes yeux, je les habille de bonté
Pour regarder tous les gens avec amitié.


Mes mains, je les habille de paix
Pour donner du pardon sans compter.
Mes lèvres, je les habille de rire
Pour offrir la joie au long des jours.

 

Mon corps et mon cœur, je les habille de prière
Pour me tourner vers toi,
Seigneur que j’aime.


Ca y est: je suis prêt. C’est moi!
Me reconnais-tu?
J’ai mis mes plus beaux habits!


C.Singer