Actualités | Diocèse | Vie de l'église

6 février 2022 est le dimanche des laïcs

Le dimanche de l’apostolat des laïcs aura lieu cette année le 6 février. L’occasion, pour des laïcs engagés en Église, de témoigner. Et pour chacun de connaître les mouvements d’apostolat qui composent la Communauté romande de l’apostolat des laïcs (CRAL).

Cette année le thème est: Me voici: envoie-moi!. et comme l’année dernière, la CFAL (Communauté Fribourgeoise d’Apostolat des Laïcs) propose des témoignages écrits de mouvements présents en terre fribourgeoise.

Des suggestions pour la liturgie sont également données par la CRAL sur leur site.

Dans notre canton de Fribourg, « La CFAL rassemble des mouvements qui ont pour but l’évangélisation, c’est-à-dire l’annonce de Jésus-Christ aux hommes de notre temps. Elle cherche à favoriser une meilleure connaissance des mouvements entre eux et leur insertion dans la vie apostolique de l’Eglise. » A l’occasion de ce dimanche des laïcs, elle encourage à faire appel à ces Chrétiens engagés en mouvement pour témoigner de leurs expériences. 

La quête de ce jour est vivement recommandée par les évêques de Suisse et est destinée aux mouvements et services de l’Apostolat des Laïcs.

Témoignages

Témoignage d’un couple fribourgeois des Équipes Notre-Dame

Parmi les différents mouvements de laïcs, il y a le mouvement des Equipes Notre-Dame (END) qui s’adresse aux couples. Il est basé sur la conviction que le sacrement de mariage est un trésor avec lequel on peut construire durablement sa vie de couple, à condition de s’en donner les moyens.  

Se souvenir de la date du jour J, avoir un bel album de photo, se redire les mots échangés, c’est bien mais cela ne suffit pas. Il faut entretenir le désir de progresser humainement et spirituellement en couple. Ce désir est primordial. Il s’agit d’avancer ensemble sur un chemin de conversion, sous le regard de Dieu. Avec le soutien d’une équipe, constituée d’autres couples et d’un prêtre, une pédagogie est proposée par le mouvement, en quelque sorte une « formation continue ». Par leur amour, leur volonté et leur foi, les équipiers Notre-Dame, présents dans 85 pays, cheminent à la suite du Christ. Et cela se fait à deux niveaux, en équipe et en couple. 

Pourquoi se retrouver en équipe ? Les couples sont conscients de leurs limites et sont persuadés que cheminer avec d’autres permet de mieux surmonter les obstacles et d’avancer avec dynamisme. 

Les équipes se retrouvent une fois par mois, chez l’un ou l’autre couple, à tour de rôle, autour d’un repas ou d’une collation. Ces réunions se vivent par : 

  • Une mise en commun où chacun est invité à partager très librement ses joies et ses soucis, les évènements marquants depuis la dernière rencontre : vie en couple et en famille, vie professionnelle, vie spirituelle, vie en Eglise. Cela permet ensuite de porter dans la prière les équipiers tout au long du mois. 
  • Vient ensuite un temps de prière sur un texte de la Parole de Dieu. 
  • La rencontre se poursuit par la discussion autour d’un chapitre du thème choisi pour l’année. Ces réflexions ont été préparées en couple avant la rencontre grâce à un livret proposé par les END. Les thèmes sont nombreux, comme par exemple des réflexions autour d’un évangile, psaumes pour les couples, 8 paraboles pour une vie de couple, la pauvreté évangélique, l’Esprit Saint, le pardon, être parent d’adolescent, le travail, Laudato Si,… Et les discussions sont animées. 
  • Avant de se quitter les équipiers se confient à Marie en récitant le Magnificat. C’est elle que nous reconnaissons que « Dieu a fait des merveilles », elle que nous prions « maintenant et à l’heure de notre mort ». Oui, car notre amour en couple, nous voulons le vivre jusque dans l’éternité. 

Et comment cela se vit-il au niveau du couple ? On le sait, aucun couple n’est épargné par des temps de crise, des incompréhensions, des silences, des fatigues, des pardons à trouver… Les END proposent des moyens simples pour avancer sur le chemin de vie d’un couple chrétien. 

Ce qui est important est ce que le couple vit entre les réunions, par l’écoute de la Parole, la prière personnelle et en couple et le « Devoir de SAsseoir ». Ce « DSA » est un peu la spécificité des Equipes Notre-Dame et le père Caffarel, fondateur du mouvement en a eu la géniale intuition. Quand mari et femme prennent le temps de se parler en vérité, ce temps de partage se fait sous le regard de Dieu. C’est Lui qui élève et porte nos fragilités et petitesses ! Cela devient un Désir de s’asseoir quand on note dans l’agenda, parfois chargé, un temps rien que pour le couple, pour mieux communiquer, pour retrouver un autre regard sur le conjoint, dans un cœur à cœur… qui se fait… à trois. Ainsi, ce temps de qualité devient le plaisir de s’asseoir ! 

On chemine à notre rythme, certains points sont plus difficiles que d’autres mais c’est toujours une grâce de compter sur le soutien et la prière de son conjoint, des équipiers et du Conseiller spirituel. Le prêtre a toute sa place dans une équipe, non pas dans un rôle d’animateur, mais en donnant le meilleur de lui-même par son éclairage spirituel et humain. L’équipe lui donne aussi l’occasion de trouver des oreilles attentives à son vécu propre.  

Alors …en COUPLE et en EQUIPE, les END nous ont aidés à faire grandir l’amour qui nous unit, à parvenir à une plus grande intimité, à progresser dans la prière, à faire résonner la Parole de Dieu concrètement au cœur de nos vies, à nouer des liens d’amitié fraternelle, à nous engager en Eglise, à nous ouvrir aux autres.  

Dans « Amoris Laetitia », le pape François dit que la famille n’est pas un idéal mais « une œuvre artisanale, personnalisée ». Dans cette optique, il existe aussi des équipes « Tandem » s’adressant dans un parcours de 2 ans à des jeunes couples, mariés ou non, pour dialoguer en couple et avec d’autre couples. 

Et depuis peu Le Parcours « Ensemble » propose un cheminement en équipe, pour tous les couples qui ont au moins 10 ans de vie commune – mariés ou non – et qui souhaitent grandir en amour et durer en couple, avec un éclairage chrétien. 

Soyons reconnaissants pour tout ce que le mouvement nous a permis de vivre en faisant grandir l’Amour de Dieu semé dans nos cœurs dès notre baptême ! 

 

Gabrielle et Pierre-André Luchinger,

Groupes de prière fribourgeois du Renouveau charismatique

Au début du Concile Vatican II, le pape Jean XXIII invite toute l’Eglise à prier pour une nouvelle effusion de l ‘Esprit Saint :  

« Renouvelle tes merveilles en ces jours que nous vivons, telle une nouvelle Pentecôte »  

Quelques années plus tard, en 1967 à Pittsburg aux Etats Unis, sa prière semble être exaucée : de jeunes catholiques, lors d’une retraite font l’expérience de cette effusion, qui sera appelé plus tard le baptême dans l’Esprit Saint, et qui leur apporte le goût de la prière profonde, l’amour de la Parole de Dieu, la ferveur de l’Eucharistie, le désir d’évangéliser et une vie de sainteté. En 2017, pour le Jubilé d’or du Renouveau charismatique, le Pape François reçoit à Rome des représentants de 120 pays et décrit le Renouveau charismatique comme un courant de grâce pour l’Eglise et invite ses membres à partager, faire découvrir cette effusion de l’Esprit Saint. 

Dans notre canton, nous avons quelques groupes de prière se réunissant une fois par semaine. La prière est axée sur la louange, l’écoute priante de la Parole de Dieu et l’intercession. Une spécificité est la prière des frères : quelqu’un demande la prière pour un motif personnel alors deux ou trois personnes vont intercéder pour elle. 

« Je vous dis encore que, si deux d’entre vous s’accordent sur la terre pour demander une chose quelconque, elle leur sera accordée par mon Père qui est dans les cieux. Car là où deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis au milieu d’eux. » Mt 18, 19-20 

Personnellement, j’ai découvert le Renouveau charismatique lors d’une retraite silencieuse de guérison intérieure… je ne connaissais rien à ce courant. La foi profonde et le sérieux des participants m’ont impressionnée. La force de la Parole de Dieu qui opérait en moi des prises de conscience et qui m’amenait à m’ajuster au Seigneur, m’a bouleversée. J’étais arrivée comme blindée par des deuils successifs et, plus particulièrement le décès de ma sœur survenu peu avant… mais, je suis repartie autre, remplie de force et d’un désir de partager ma foi avec d’autres. 

En rentrant chez moi, j’ai découvert que dans ma paroisse, un groupe de prière du Renouveau charismatique existait. Le rejoindre a été un tremplin dans ma vie de foi qui n’a pu que s’approfondir. J’y ai découvert, j’y découvre, une famille, de belles amitiés et un moyen de fortifier ma foi et surtout de célébrer Celui qui nous aime sans conditions, sinon celle de L’accueillir dans notre vie. 

Si le cœur vous en dit : venez et voyez ! 

Nous organisons le lundi de Pentecôte, lundi 6 juin 2022, à l’église de Saint Paul au Schoenberg à Fribourg. Dans ce rassemblement, nous prierons spécialement pour une effusion du Saint Esprit, Esprit de joie, de force et d’amour. 

Nous vous y invitons largement. 

Vous pourrez trouver les informations sur notre site : www.renouveau.ch  

Posez toutes vos questions et interrogations que ces quelques lignes pourraient susciter à l’adresse suivante :   

Rejoignons les séraphins dont parle le texte d’Isaïe et redisons : 

Saint ! Saint ! Saint ! Le Seigneur de l’univers ! Toute la terre est remplie de sa gloire. » 

 

Avec mes fraternelles salutations,  

Josiane Weger,  

responsable cantonale des groupes de prière fribourgeois du Renouveau charismatique